Vous avez toujours rêvé d'incarner une créature magique? légendaire, vous voulez affronter vos ennemies dans des récits fantastiques? faire des rencontres surprenantes? suivez le lien...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Reft, découverte du Pouvoir

Aller en bas 
AuteurMessage
Kïoma Lein
L'être humain est plein de surprises...
avatar

Date d'inscription : 30/10/2009
Emploi/loisirs : Dormir et lire
Humeur : Joyeux

Votre Bourse personnelle
Les niveaux:
0/0  (0/0)
Bourse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Reft, découverte du Pouvoir   Sam 31 Oct - 11:10

Prologue : Catastrophe et Conséquences



Journée tranquille à Sherm, comme à son habitude, la ville fut baignée par l'éclat oranger de l'étoile céleste. Le ciel était continuellement baigné par une lumière orange durant la journée mais la nuit, il était sombre, d'un gris pâle mais toujours marqué par les étoiles qui scintillent dans le ciel. Dans le ciel se trouvait aussi la lune, rouge en forme de croissant durant la nuit.
Le matin, les gens partaient travailler dans leur boutique ou dans la mine pour extraire les rares traces de minerais encore présentes. Les enfants étaient partis à l'école, les parents étaient au travail. Tout semblait annoncer une journée ordinaire dans la ville du Sud du pays. Ce dernier portait le nom de Vétéria.

Une nuit rempli de rêves agités, un sommeil troublé et une fatigue qui s'accumule, voilà ce qu'endurait Darp, un homme d'âge mûr travaillant à la mine. Il vivait seul dans un sorte de cabane de pierre taillé proche de la mine. Son travail ne lui permettait pas de ranger sa "maison" où le désordre régnait en maître. Quelques pièces avec des décors assez pauvres, quelques meubles en chêne, une salle où il prenait le temps de se laver où il n'y avait qu'une large cuve avec une bassine d'eau douce et une salle à manger où il gardait ses provisions dans les placards taillés dans la maison même. Depuis quelques nuits, ses rêves se transformaient en cauchemars, montrant une destruction proche et l'avènement d'un terrible évènement, mais lorsqu'il cherchait à en savoir plus, il se retrouvait seul dans son lit.
Ce matin, après son réveil, il prit un bain rapide puis s'habilla à la façon des mineurs, c'est-à-dire une large veste qui gardait la chaleur du corps, un pantalon en toile qui arrivait jusqu'à ses chevilles et des bottes de cuir renforcés au niveau des chevilles et du bout des pieds. Il partit alors en direction de son lieu de travail, dans le lieu d'extraction principal d'une roche appelé Reft, utilisé comme source d'énergie de lumière ou des machines de ce monde.

Cette pierre avait une étrange couleur rouge et à l'intérieur, il y avait un étrange liquide de même couleur. Lorsqu'un morceau de Reft est trouvé, il faut d'abord éviter tout contact avec l'Homme sous risque de séquelles graves ou la mort. Maintenant, on se sert de machines pour prelever la roche mais avant c'était les prisonniers et les condamnés à mort qui risquaient leur vie.

Jour de chance pour Darp, un énorme morceau de la pierre rougeoyante fut découvert. Les machines commencèrent à découper la pierre de façon à ce qu'elle puisse être récupéré et transporté dans les usines de traitement.
Cependant, au milieu du processus d'extraction, une des machines tomba subitement en panne. Les morceaux de Reft qu'elle transportait, tombèrent au sol et se brisèrent en morceau.
Heuresement, à part cet incident qui fit perdre sa place à la personne qui controlaît et faisait la maintenance de la machine, la récupération se fit sans problème.

Darp sortit de la mine vers une heure passée pour faire un pause-repas et savourer sa petite victoire de la "matinée". Cela faisait deux semaines que la roche se faisait rare, il ne trouvait que les mineraux ordinaires comme le fer et le cuivre qui ne valaient pas très cher dans le pays. Le mineur devait ensuite emmener la pierre amassée dans l'usine proche de la mine qui fournit l'énergie. L'usine faisait fondre la roche et le liquide en fusion était traité dans des gigantesques turbines qui transformaient le liquide en source de lumière ou en une sorte de liquide rosé qui servait à alimenter les machines. Darp entra donc dans l'usine avec le gisement de Reft qu'il venait de découvrir et commença le traitement de la pierre.

Soudain, une des gigantesques turbines de l'usine accéléra la cadence de fonctionnement, elle rentra rapidement en surchauffe. Il finit par prendre feu et le Reft liquide qui était facilement inflammable, rendit le feu incontrôlable dans l'usine. Darp se retrouva piégé à l'intérieur de l'usine et malheuresement pour lui, les flammes atteignirent les réserves de gaz qui étaient utilisés généralement pour nettoyer les pierres de la mine. Les gaz au contact du feu provoqua une gigantesque explosion, détruisant alors toute l'usine, la mine et une partie du Sud de Vétéria. Elle causa de nombreux morts dans la région et malheuresement pour Darp, il fut au coeur de l'explosion, toujours piégé dans l'usine à cause des flammes, et son corps fut désintégré par la puissance destructrice de cette catastrophe.

A la suite de l'explosion, les minuscules particules de Reft voyagèrent à travers Vétéria et étant devenus instables, ne furent plus un danger pour l'Homme, mais changèrent la face de ce monde paisible.


Trois ans après l'explosion de l'usine de Sherm, les villes du Sud se reconstruisent lentement, les paysages était que cendres, décombres, déchets et désolation. La criminalité avait rapidement augmenté à cause de la difficulté de se nourrir et des clans se formèrent.
Ce n'était pas le problème principal du pays mais le point de départ du véritable changement.

Le Reft en se propageant suite à l'explosion, toucha la population de Vétéria. La plupart des personnes touchées par les particules, n'eurent aucun effet secondaire ni de sequelle mais ce ne fut pas le cas de tout le monde. Certains habitants suite à l'exposition de Reft radioactif subirent un changement. Ils eurent des facultés spéciales allant du plus insolite comme des Crachats feux d'artifices aux pouvoirs plus puissants comme pétrifier une personne d'un seul regard ou contrôler les ondes soniques...
.
Certains de ces détenteurs de pouvoirs se regroupèrent dans le pays pour former des gangs qui s'implantèrent ensuite dans le pays. Sinon, ils devenaient des mercenaires travaillant pour de l'argent qui portaient le nom de Refteurs.

On racontait que le gang le plus puissant, Torm, qui ne regroupait qu'une vingtaine de membres, avait trouvé le moyen d'exploiter au maximum le pouvoir de la pierre rouge et que leur chef, qui portait étrangement le nom de Darp, avait créé l'ultime pouvoir, un objet qui permettait à son détenteur d'utiliser le pouvoir le plus puissant et plus incroyable possible. Lorsque Darp fut tué au bout de dix ans de règne, les autres gangs et les Refteurs cherchèrent sans succès l'ultime pouvoir, sans succès.

L'ère des gangs continua des années après sa mort. Les villes du Sud se reconstruisaient grâce aux subventions plus ou moins cachées des groupes affluents du pays.

On racontait que dans le pays, il y avait une vaste région où Torm s'était implantée. Bien sûr, cela n'avait échapé à personne et la fameuse région devint un champ de bataille horrible où les possesseurs de pouvoirs s'entretuaient dans leur guerre de gang pour rechercher l'ultime pouvoir.

Beaucoup de gens recherchaient la gloire de retrouver l'ultime pouvoir mais une grande partie d'entre-eux mourraient chaque année dans cette région qui portaient le nom de Vallée du Sang.

Dix ans après le règne de Darp et des terribles conséquences sur le pays, un jeune adulte de 19 ans décida de créer son propre gang et de marcher sur les traces de Darp.
Son nom... Kïoma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kïoma Lein
L'être humain est plein de surprises...
avatar

Date d'inscription : 30/10/2009
Emploi/loisirs : Dormir et lire
Humeur : Joyeux

Votre Bourse personnelle
Les niveaux:
0/0  (0/0)
Bourse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Reft, découverte du Pouvoir   Sam 31 Oct - 13:02

Bon désolé pour le double post mais je poste la suite de ma fic en attendant vos commentaires. Merci d'avance !!

Chapitre 1 : Le début d'une épopée.

Sherm, 20 ans après la catastrophe, une ville calme aux premiers abords apparemment guérie des dégâts de l'explosion. Les boutiques étaient reconstruites et les gens vivaient à nouveau dans la ville. Mais ce n'était qu'un voile, la vérité était totalament inverse. La population était méfiante et les personnes ne sortaient de chez eux que pour travailler ou faire des achats pour survivre. Un gang avait pris le contrôle de la ville qui semblait ne plus avoir d'importance. En effet, l'explosion avait bouchée l'unique entrée à la mine mais l'explosion avait probablement détruit le reste du gisement.

Kïoma était venu en ville il y a cinq ans lorsque la reconstruction fut finie mais lui qui s'attendait au légendaire accueil de la ville, fut étonné du caractère glacial de la population depuis l'explosion. Kïoma était assez grand, mais peu musclé pour son âge. Il était plus futé que la plupart des gens surtout ceux qui pensent avec leur poing, d'après lui, plus ils sont gros, plus l'intérieur est vide. Il portait une veste noir qui laissait apparaître en dessous un tee-shirt blanc. Son pantalon d'un rouge sombre et ses chaussures noirs lui donnaient une apparence étrange par rapport aux costumes sobres de la région. Il travaillait chez un bûcheron du village pour fournir le feu, seul énergie encore de vigueur au village depuis le Reft. Kïoma avait entendu l'histoire de Darp et de son groupe et voulait devenir aussi célèbre que ce dernier.

Kïoma était lui aussi un détenteur de pouvoir dû au Reft. Il avait appris à vivre avec et malgré des débuts difficiles, il réussit à apprivoiser ce mystérieux don. Son pouvoir était le contrôle du vent, ce qui lui facilitait bien des choses.

Après cinq ans de vie à Sherm, il avait appris à connaître les gens à qui ne pas faire confiance, les membres du gang de la ville. Ils utilisaient leur pouvoir sans vergogne pour s'accaparer les quelques richesses des marchands et travailleurs de la ville. Leur chef, une homme d'âge moyen assez carré d'épaules et bien musclé, utilisait son influence pour empêcher les gens de Sherm de contacter les forces de l'ordre remises en place il y a peu de temps.

Kïoma avait décidé de changer cela, aujourd'hui même, pour lui, les gangs devaient aider la population et non la persécuter. Après son travail matinal, où il avait découpé une dizaine d'arbres en 2 minutes, il se sentit prêt à en découdre. Il reprit le chemin de la ville et se dirigea vers la mairie, lieu de réunion du gang. Sur le chemin, il vit des stands de marchands détruits et sa colère monta d'un cran. Les deux gardes à l'entrée furent propulsés vers le mur le plus proche sans pouvoir répliquer.
Ils tombèrent inconscients sur le sol de pierre. Kïoma ouvrit la porte à la volée et vit alors une dizaine de personnes présentes dans le hall. Il lança alors un puissante bourrasque sur un ennemi qui esquiva aisément. La bourrasque finit sur le mur derrière lui qui se mit à trembler et Kïoma eut un léger rire :

- Quelle fragilité pour un mur porteur !! dit-il avec amusement.

Le plafond s'écroula sur le groupe tandis que notre jeune héros avait reculé jusqu'à la sortie. Il ne restait que cinq personnes encore debout dans les ruines du bâtiment. Un des gardes du rez-de-chaussée, les 3 gardes personnels du chef de gang et le chef lui-même. Le garde souleva alors les gravats grâce à la télékinésie et les lança vers Kïoma qui ne bougea pas d'un millimètre. Les gravats se détrusirent d'eux même à une dizaine de centimètres devant lui. Le maître du vent s'écria alors :

- Vous qui possédez des pouvoirs qui pourraient permettre d'aider la population, vous vous en servez que pour commettre des délits et des crimes mineurs. je n'accepte pas cela, moi, Kïoma, le futur possesseur de l'ultime pouvoir !

- Arrête de prendre tes rêves pour des réalités petit, rétorqua le chef, tu as du cran pour venir m'attaquer mais ça ne va pas plus loin car tu vas mourir ici !

Kïoma profita d'un moment d'inattention chez le garde pour l'envoyer valser plusieurs mètres plus loin à l'aide d'un bon coup de vent. Les trois protecteurs foncèrent vers le jeune garçon qui balaya deux des trois personnages en un instant en les assomant avec des gravats du bâtiment qu'il avait propulsé à grande vitesse avec le vent en les lançant à la main. Le troisième n'avait pas bronché et lui expliqua dans un grand sourire que son corps était constitué de fer. Cela s'annonçait mal pour Kïoma mais il eut rapidement une nouvelle idée. Il courut vers le bâtiment le plus proche, heuresement pour Kïoma le chef était resté pour admirer sa présumée future défaite. Il approcha d'une cheminée d'où une longue fumée noir semblait s'étendre dans le ciel. Il avança et entra dans la maison puis attrapa une bûche brûlante qu'il lança sur son ennemi dès qu'il fut rentré à son tour. Il utilisa le vent pour attiser les flammes qui rongeaient le personnage puis le frappa avec une barre trouvée près de la cheminée. Le fer fragilisé par la chaleur, le corps se fissura et tomba en morceaux sur le sol avec une expression de douleur sur le visage du garde.

Il repartit à l'extérieur et fit face à chef qui était le seul à pouvoir s'opposer à Kïoma. Il se regardèrent pendant de longues minutes pour se jauger et examiner l'adversaire. Kïoma était désavantagé, son adversaire connaissait ses techniques. Le bras de son ennemi se transforma en une épée très aiguisé, longue et fine. Il était très rapide car en un instant, il porta un coup violent à notre héros qui entailla superficiellement sa peau au niveau de sa joue. S'il n'avait pas bougé instinctivement, il aurait pas gardé sa tête sur ses épaules. Au bout de quelques minutes, des entailles étaient visibles un peu partout sur le corps de Kïoma, il ne faisait pas le poids face à ce dernier adversaire. Encore quelques minutes et il serait mort. Il tomba finalement au sol et son ennemi changea son bras en une épée massive et se prépara à tuer le jeune garçon. L'épée descendait vers le dos de Kïoma qui était à bout de forces, sans moyen de se défendre. Au moment fatidique, une silhouette étrange courut vers les combattants et sortit un fine épée pour bloquer le coup de grâce du chef de gang.

Kïoma se retourna pour voir son sauveur. Une personne assez étrange en réalité, des jambes assez musclées et fines, des bras fins et puissants et surtout une apparence animale proche du loup avec des particularités humaines. Il portait des fins vêtements en toile noire. Il ouvrit la bouche et s'adressa à Kïoma :

- Bonjour, jeune homme, mon nom est Yohix, Refteur !

Il se retourna et d'un mouvement rapide planta son épée dans le ventre du chef menaçant. Il rangea son arme et leva une main pour aider le jeune garçon blessé par le combat. Il lui adressa un sourire et reprit la parole :

- Je ne peux pas m'empêcher d'aider les gens en danger, c'est mon instinct. J'ai obtenu cette apparence après avoir été exposé au pouvoir du Reft. Je comprends que tu es peur de moi.

- Je n'ai pas peur de mon sauveur et puis je te trouve pas mal comme ça moi !! Mais dis moi, pourquoi ne pas abandonné ton rang de Refteur pour ne pas rejoindre mon gang et devenir le gang le plus puissant ensemble !

- Nos chemins se sont croisés, ce n'est pas un hasard. Mais pourquoi je devrais rentrer sous tes ordres ? Même si j'accepte, qui me dit que tu es capable de créer un gang puissant, tu as failli te faire tuer par un bouffon !

- Traite moi d'idiot tant que tu y es !! Je deviendrai le plus fort car j'ai une détermination à toute épreuve et puis si tu ne viens pas avec moi, je te persécuterai jusqu'à ce que tu changes d'avis, répondit Kïoma sur le même ton provoquant de son sauveur animal.

- Et puis, pourquoi pas. Etre un Refteur ne me sert pas à grand chose et puis je te sens prêt à tout pour me faire venir avec toi. Si je refuse, je sens que le sang va couler dans un avenir proche alors que je viens de te sauver, dit Yohix qui avait bien cerné le caractère de Kïoma puis il reprit plus sérieusement, on est combien dans le gang ?

- Avec toi, ça fait deux !! répondit Kïoma avec enthousiasme.

- Et tu veux créer le gang le plus puissant ! lui répondit Yohix avec une certaine pitié.

C'est ainsi que les deux jeunes gens devinrent amis et partirent de Sherm après avoir vaincu le gang. Ils partaient vers la ville la plus proche... :

- Tu as pris la carte, Yohix au moins ?

- Tu rigoles c'était à toi de la prendre !! C'est de ta faute !

- Non, on avait conclu que c'était toi ! répondit Kïoma.

- Bon, on fera sans mais toi tu es idiot de partir avec tes blessures même pas soignées !!

- On ferait mieux de trouver quelqu'un avec des connaissances médicales et vite...

Kïoma s'écroula sur le sol, fatigué par ces efforts et ses blessures qui l'empêchaient de grand effort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kïoma Lein
L'être humain est plein de surprises...
avatar

Date d'inscription : 30/10/2009
Emploi/loisirs : Dormir et lire
Humeur : Joyeux

Votre Bourse personnelle
Les niveaux:
0/0  (0/0)
Bourse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Reft, découverte du Pouvoir   Mer 4 Nov - 19:32

Chapitre 2 : Ballade en forêt

Une grande forêt avec des hauts arbres et le bruit des oiseaux chantant une douce mélodie. Voilà ce que l'on attend d'une forêt mais c'était sans compter sur l'explosion qui avait ravagé le paysage ne laissant que des arbres morts et des troncs calcinés. C'était ce que voyait actuellement nos deux combattants depuis des jours de voyage. Yohix avait rapidement eu marre de ce paysage désolé et se mettait à courir dans tous les sens à la recherche d'une sortie. Sans carte aussi, difficile de se repérer dans le vaste monde de Vétéria. Kïoma avait récupéré de son combat et les blessures avaient un peu cicatrisées. Bien sûr, la forêt n'était pas un lieu de tout repos car les animaux paisibles habituellement, s'étaient transformés en des bêtes féroces avides de sang. Nos deux compagnons arrivaient à se débarrasser facilement des monstres mais attaquant souvent la nuit, ils devenaient de plus en plus fatigués et des longues cernes sombres s'étaient dessinés sous leurs yeux.

Une nouvelle journée commença alors pour nos héros, un ciel clair, de grands nuages et un énorme ours pour les réveiller de bonne humeur. Kïoma l'envoya valser un peu plus loin mais l'animal ne se résigna pas. Il avait enfin l'occasion d'avoir deux bons morceaux de viande sous la main. Yohix, tel un animal en hibernation, dormait encore à poings fermés et Kïoma prit la direction opposée afin de ne pas blesser son compagnon. Malgré sa corpulence, il atteignit sa cible en quelques secondes et mit un puissant coup de griffe à Kïoma qui s'effondra au sol, avec en prime ces anciennes plaies de nouveau ouvertes et saignant en abondance. Il envoya à nouveau l'ours voler un peu plus loin et de nouveau ce dernier revint à la charge, sûr d'avoir enfin gagné son repas. C'est alors que notre héros eut une idée de génie, il concentra ses dernières forces pour accumuler assez d'énergie. Un vent frais et glacial se fit sentir autour de Kïoma. Le froid anesthésia quelques instants sa vive douleur ce qui permit à Kïoma de se lever et de planter une petite dague dans le corps de l'ours qui s'effondra sur le sol. "Heuresement que Yohix m'avait prêté sa dague pour me défendre !" Puis il tomba lui aussi au sol.

Dans le ciel flottait une personne avec de grandes ailes noirs. Elle avait regardé le combat de Kïoma avec intérêt. La personne portait une cape avec une capuche qui dissimulait ainsi ces vêtements et son visage. Elle eut un rire amusée puis sa parla à elle-même :

- Il est encore faible mais il a une grande ingéniosité même si ce qu'il a fait n'a servi qu'à aggraver ses blessures. Bon, comme il doit rester en vie, je vais devoir continuer à le surveiller encore un bon moment, j'ai l'impression.

Yohix se réveilla et entendit alors le cri de l'ours qui venait de recevoir la dague de Kïoma dans le coeur. Il tourna sa tête en direction de son nouvel ami et vit avec peur qu'il n'était plus là. Prenant peur, il courut en direction du cri et vit Kïoma inconscient, allongé sur le sol près d'un ours avec une dague plantée dans le coeur. Il ramena alors Kïoma au camp tant bien que mal et l'allongea sur le sol. Les plaies s'étaient ouvertes de nouveau et notre jeune bête humaine ne pouvait rien faire que panser les blessures sans les soigner.

La nuit fut dure pour Kïoma qui souffrait le martyre car ses plaies commençaient à s'infecter. Yohix entendait les cris de son ami sans pouvoir l'aider et cela l'empêcha de dormir. Quelques loups étaient venus durant la nuit guidés par l'odeur du sang mais ils furent terrassés rapidement par l'épée de Yohix.

Le lendemain matin, Yohix s'était endormi et Kïoma était paralysé dans toute la partie inférieure du corps. Lorsque la douleur était devenu insupportable, il sombra dans un coma.
Au dessus de lui, le mystérieux personnage se tenait dans les airs jusque là impassible. Il descendit vers le sol et s'approcha du garçon blessé. La personne encapuchonnée posa délicatement la main sur l'épaule de Kïoma et se concentra.
Au bout de quelques minutes, les blessures disparurent et les yeux du jeune maître du vent commencèrent à s'ouvrir. La personne avec la cape plaqua sa main sur la bouche du jeune homme pour l'empêcher de parler. Elle s'adressa à lui :

- Sache que je suis venu pour te soigner pour la première et dernière fois, alors ne compte pas sur moi pour t'aider à nouveau. Encore une chose, cette forêt est devenu corrompu depuis que le Reft s'est éparpillé dans Vétéria. Ne fais pas confiance à ce que tu vois.

L'inconnu fit apparaître deux grandes ailes noires de sous sa cape et commença à s'envoler. Kïoma lui posa une dernière question :

- Quel est votre nom ? Et qui êtes-vous ?

- Mon vrai nom importe peu, mais je suis un Refteur et on me surnomme Noxael, l'ange de la nuit !

Puis le mystérieux personnage disparut dans le ciel sous le regard émerveillé de Kïoma.
" Il faut qu'il fasse parti de mon gang, celui-là !! " pensa-t-il.

Lorsque Yohix se réveilla, il vit Kïoma debout sur ses jambes et en pleine forme. Persuadé que c'était un rêve, il demande à Kïoma de le reveiller et ce dernier envoye son ami sur un arbre. Yohix était heureux de voir son ami de nouveau en forme malgré la douleur qu'il garda au crâne pendant plusieurs jours.
Kïoma expliqua alors l'arrivée de Noxael et de ce qu'il avait fait. Yohix était aussi joyeux que lui mais lorsque il sut que c'était un Refteur, il reprit un air grave. Il expliqua à son ami son inquiétude :

- Kïoma, la pluspart des Refteurs sont au service d'un gang qui leur confient des missions contre une somme d'argent. Je suis l'un des rares à me considérer comme libre et c'est pour cela que j'ai rejoint ton groupe. Mais sache que les Refteurs sont pour la plupart beaucoup plus puissant que moi, alors méfie-toi.

Malgré le fait de savoir que le Reft avait agi sur la forêt pour empêcher les personnes qui y sont entrés d'en sortir, cela n'aida pas nos deux amis à sortir de la forêt détruite. " Ne fais pas confiance à ce que tu vois " se remémora-t-il. Kïoma se concentra sur son pouvoir et ressentit un autre pouvoir plus puissant que le sien. Lors de son combat avec l'ours, il l'avait ressenti mais pas avec une si forte intensité. Yohix fit comme son ami et ressentit la puissance de la forêt à son tour. A force de longs efforts, il réussirent à se libérer un court instant de l'illusion qui les emprisonnait depuis de nombreux jours et ils réussirent à sortir de la forêt et avec une chance inouïe, ils arrivèrent devant une ville.

_________________
L'humain est certes qu'une poussière dans l'infini.
L'humain ne représente rien dans l'univers.
Mais si l'humain se met à dérégler la machine.
Cette poussière pourra tout ravager sur son passage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kïoma Lein
L'être humain est plein de surprises...
avatar

Date d'inscription : 30/10/2009
Emploi/loisirs : Dormir et lire
Humeur : Joyeux

Votre Bourse personnelle
Les niveaux:
0/0  (0/0)
Bourse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Reft, découverte du Pouvoir   Ven 6 Nov - 20:05

Chapitre 3 : Science et Reft, mélange des savoirs.


Dans un lieu désolé, on pouvait voir un groupe de personnes réunis autour d'un feu au milieu de la nuit. Une maison était placée près des flammes mais elle ne semblait pas craindre les braises. 5 personnes se tenaient près du feu, ils étaient camouflés par les ténèbres du soir, on aprecevait cependant qu'il mangeait une sorte de furet mais d'une taille quatre fois plus importante. La personne la plus proche du feu prit la parole :

- Etonnant, les pouvoirs du Reft sur les animaux mais en tout cas, on ne peut pas reprocher à cette catastrophe nos pouvoirs, n'est-ce pas ?

Une personne se posa sur le sol et s'assied près des flammes. Elle prit un morceau du Fureft (nom de l'animal), dégagnant une partie de sa manche laissant apparaître une série de longs tatouages sur son bras droit. Elle mangea à son aise et se prépara à entrer dans la maison lorsqu'une personne s'adressa à la silhouette encapuchonnée qui se dirigait vers le bâtiment :

- Noxael, tu vas voir le chef ? Tu as de la chance ! D'habitude, il ne veut voir personne.
- Un caractère infernal est signe de savoir,
Car c'est ainsi que s'établit le pouvoir.
Ainsi, un visage dur est signe de courage,
Seulement, mon visage n'est que ténèbres, aussi sombre que l'orage.

Ainsi, je suis le seul à pouvoir le rencontrer, il aime mon art de jouer avec les mots !

Sur ces paroles égnimatiques, le Refteur entra dans la maison et marcha dans une pièce sombre et délabrée. Il s'arrêta au centre de la salle et fixa une ombre près du mur opposé. Un homme avec un masque blanc sur le visage observait l'ange noir. Une voix grave se fit ensuite entendre :

- Comment va-t-il ? J'espère qu'il se doute de rien quand à nous !
- Il ne soupsonne même pas votre existance, je peux vous l'assurer. Cependant, il me connaît.
- Voilà qui ne pouvait être mieux. Continue de les suivre, Ange de la Nuit, rejoins-même leur groupe mais amène-moi Kïoma vivant !!

Noxael déploya ses ailes et partit en direction d'une région ensolleillé loin de la Vallée du Sang qu'il venait de quitter.

Nous voici à Salpine, la ville où Yohix et Kïoma sont arrivés la veille en quittant la forêt. Ils avaient trouvé une personne assez gentille pour les héberger durant la nuit. Ils quitèrent la maison tôt le matin et visitèrent la ville. Yohix en profita pour acheter deux nouveaux sabres et confia son ancien à Kïoma par souci d'argent. Il partirent loin de la ville et Yohix avait décidé d'enseigner à son ami, l'art de l'épée depuis l'incident de l'ours et sa défaite à Sherm. Kïoma avait certes un style maladroit mais il avait assimilé les leçons de son ami très rapidement. De jour en jour, il ne cessait de s'améliorer et lorsque Yohix le jugea apte à combattre, ils entamèrent un duel amical. Les deux amis sortirent leurs épées et les firent tinter entre elles puis le combat commença. Tels deux samouraïs anciens, leur combat fut long et épuisant avec de nombreuses parades et attaques mais Yohix prit rapidement l'avantage grâce à son instinct animal. Après quelques recommodations du combattant bestial, ils rentrèrent se reposer pour la nuit. Ce qu'ils ne virent pas c'était l'ombre se tenant cachée sur le toit d'en face. Elle se parlait à elle-même en ces termes :

- La vie est l'ombre de la mort,
Seul le vide peut combler mes remords,
L'ultime pouvoir détruit la planète,
Mais cependant, la Nuit est au dessus de vos têtes ! 


Le lendemain matin, ils repartirent à l'entraînement mais cette fois, les deux amis virent une personne des plus étranges marcher dans la ville. Un homme assez vieux, avec des cheveux blancs, un moustache blanchie par les années et une veste grise qui devait avoir persu son blanc naturel avec le temps. Ce qui était assez étonnant, c'est la façon qu'il avait de marcher, comme si ses jambes avaient du mal à supporter le corps au-dessus. Il tenait dans sa main droite, un médaillon rouge qui semblait assez ancien. Kïoma, voulant aider le vieil homme, lui proposa de l'accompagner dans sa maison. Yohix resta seul, il voulait parfaire son art de l'épée. La maison de l'homme était parsemé d'éprouvettes, de feuilles et des formules chimiques incompréhensibles. Vraiseblablement, l'homme était un ancien scientifique et semblait toujours continuer ses recherches. L'homme âgé vit alors que le regard de Kïoma était concentré sur la pierre qu'il tenait entre ses doigts. Il prit alors la parole :

- Tu as du comprendre que cette pierre est importante pour moi et qu'elle est spéciale. Mais je ne peux m'empêcher de comprendre ton intérêt. Excuse-moi, je me présente, je suis Pr Brasc, scientifique travaillant à la capitale.
- Je m'appelle Kïoma, je viens de Sherm, la ville voisine. En quoi cette pierre est spéciale ? Puis-je la toucher ?
- Elle recèle un grand pouvoir d'après mes derniers résultats mais je ne sais pas comment l'activer.

Kïoma s'empara de la pierre aux formes planes et couvertent d'inscriptions étranges. Le plus étonnant c'est que le jeune garçon arrivait à déchiffrer les symboles et les dit à voix haute :

- Afra juoip, Genfri, delegia esax froleram ! Eros dserti martop grilcs. Je ne vois pas du tout ce que cela peut signifier !!

Il se concentra alors instinctivement sur la pierre qui se mit à luire faiblement puis redevint normal. Le professeur fit un bond sur place et semblait reprendre des anciennes fiches sur les résultats d'expériences.

- Donc, mes résultats sont bons !! La pierre réagit au Reft mais plus particulièrement à la concentration de l'énergie qui toucha les individus après la catastrophe. C'est pourquoi, lorsque tu t'es concentré sur ton pouvoir, la pierre s'est mise à luire. Elle te sera plus utile à toi qu'à moi alors je te la confie.
- Merci monsieur, j'en prendrais soin et j'espère découvrir le secret de cette pierre. Je reviendrais vous voir pour vous dire quels sont ses effets lorsque je serai le chef du meilleur gang !! Je deviendrais le successeur de Darp !!!
- Hahahaha ! Tu as de l'espoir, jeune homme. Vous êtes combien dans votre groupe ? 5, 10 ?
- Non, on est deux ! avec un grand sourire.

Le professeur partit dans une des salles de la maison en éclatant de rire à nouveau. Kïoma ressortit de la maison du vieil homme et rejoignit Yohix à l'extérieur de la ville tandis qu'une personne avec des ailes noires se posa devant la maison et poussa la porte, tenant un poignard recourbé dans la main droite. Il referma ensuite la porte et un bruit de fracas se fit entendre avant un silence éternel...

_________________
L'humain est certes qu'une poussière dans l'infini.
L'humain ne représente rien dans l'univers.
Mais si l'humain se met à dérégler la machine.
Cette poussière pourra tout ravager sur son passage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Reft, découverte du Pouvoir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Reft, découverte du Pouvoir
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les magistrats du Parquet, membres du pouvoir exécutif ?
» Les femmes noires au pouvoir ...
» HAITI POURQUI ET POURQUOI LES LUTTES POUR LE POUVOIR ?LES E
» HAITI: HISTOIRE, POUVOIR, CONSTITUTION
» Donnons le pouvoir au plus capable! Se pa lajan, Se Volonté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mysteria :: * En dehors du forum * :: Flood à Gogo :: Fan Fiction-
Sauter vers: